« Carrefour de la diversité » : la rencontre des employeurs et des jeunes diplômés
Africagora organise la 3e journée du genre

lundi 24 octobre 2005
Le club Africagora, organise vendredi 28 octobre à Paris, la 3ème édition de l’initiative « Carrefour de la diversité » où des représentants de nombreuses DRH et des recruteurs rencontreront de jeunes diplômés. L’événement comptera sur la présence d’Azouz Begag, ministre délégué à la Promotion de l’égalité des chances et Patrick de Carolis, PDG de France Télévisions.
Voir aussi
- Oran : les hôtels de la honte
- Gévrise Emane fleuron du judo français
- Le miracle de Candeal
- Dieudonné à Alger

Economie
- France/Camair : toujours pas de levée des sanctions
- Mois du ramadan : faut-il le jeûner ou le fêter ?
- Afrique : les hôtels Méridien font peau neuve
- Le Cap-Vert reçoit une aide de 7,5 millions dollars


Pan Afrique
- Drogba, Eto’o, Essien, nominés pour le ballon d’or européen 2005
- Emeutes de Clichy-sous-bois les jeunes accusent la police
- Nouvelles du Front Sud
- Achebe pour la renaissance de la tradition orale africaine

Par Morad Ouasti

« A vos diplômes, prêts, partez ! » Le club Africagora organise ce vendredi la 3ème édition du « Carrefour de la diversité », au CNIT de la Défense à Paris. De nombreux représentants de directions de ressources humaines (DRH) et recruteurs viendront à la rencontre de jeunes diplômés, issues des minorités ethniques (noirs, arabo-berbères, asiatiques...) et des classes sociales les plus défavorisées (toutes ethnies confondues). Le but étant de promouvoir les talents et la diversité culturelle. « Nous attendons 250 participants », confie Dogad Dogoui, président d’Africagora. Patrick de Carolis, PDG de France Télévisions et Azouz Begag, ministre délégué à la Promotion de l’égalité des chances, seront les invités d’honneur de cet événement.

« Les deux premières éditions ont été un succès. De nombreux jeunes diplômés ont obtenu un deuxième entretien avec les entreprises associées et certains d’entre eux ont décroché un emploi. Peugeot PSA est notre partenaire le plus engagé », affirme Dogad Dogoui. Chaque diplômé, sélectionné au sein de l’annuaire des talents et compétences sur le site Internet du club, bénéficiera d’un entretien de 30 à 60mn avec un recruteur. Toutes les formations sont les bienvenues (Informatique, finance, commercial, etc...). Les participants non retenus par les entreprises pourront toutefois défendre sur place leur candidature auprès de celles-ci. Des entreprises, en particulier celles qui s’associent à Africagora pour la 1ère fois (Alcatel, France Telecom...), seront à la disposition de tous et facilement accessibles. Vous n’êtes pas inscrit au « Carrefour de la diversité » ? Il est toujours temps d’envoyer votre C.V, à Africagora pour figurer dans leur fichier de profils. La journée reste en accès libre et gratuit. Seule condition : s’inscrire en téléphonant au 01 53 04 22 85.

De nombreuses grandes entreprises seront présentes

Africagora jouira de la présence du patronat français avec le présence du Medef (Mouvement des Entreprises de France) Nord-Francilien mais aussi de l’ACFCI (Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie), du GARF (formation), d’Eau de Paris, de CS, Trace TV, SOS Racisme, AFIP, d’APC Recrutement, du partenariat de PSA Peugeot Citroën, d’Adia, du FASILD (Fonds d’action et de soutien pour l’intégration et la lutte contre les discriminations) de l’ANDCP (association nationale de 4 000 DRH et responsables du recrutement et des relations sociales), du Groupe France Télévisions et de Hobsons France. « Certaines entreprises ayant signés la Charte de la diversité [**] ont refusés notre invitation, elles pensent que la signature d’une charte suffit. D’autres viennent pour communiquer un certains nombre d’informations. Enfin des entreprises, telles que Peugeot, viennent avec des postes à pourvoir », explique Mr Dogoui.

Le Club Africagora, présidé par Dogad Dogoui, est une association d’entrepreneurs et cadres engagés dans la promotion sociale et l’intégration économique et professionnelle des minorités ethniques, depuis 1999. « C’est l’énergie, la volonté et l’envie de faire changer les choses qui me poussent à agir (...) Il y a un constat de fait ( par rapport à la discrimination, ndlr), on peut soit se contenter d’en parler, soit décider d’agir. Moi j’ai préféré passer à l’action », explique le président d’Africagora. Depuis 2004, Africagora s’efforce d’identifié, de coacher et de parrainer les futurs cadres. « Sur les 3 ans à venir nous espérons prendre en charge, 2 000 jeunes diplômés », poursuit-il.

La journée de vendredi débutera à 10h15 par une conférence plénière, autour du thème, « La charte, un an après ». Patrick de Carolis, s’exprimera à 11h30. Suivra une table ronde où les intervenants tenteront de répondre à la question : « Faut-il recenser les minorités ? (pour assurer la diversité au sein des entreprises) ». Azouz Begag, clôturera les débats en début d’après-midi. Le reste de la journée sera consacré à des ateliers thématiques pour les diplômés, les cadres, les dirigeants d’entreprises et d’institutions, ainsi qu’aux entretiens d’embauche et aux échanges entre DRH et diplômés.

-  « Carrefours de la diversité », pour promouvoir les diplômés des minorités
Vendredi 28 octobre 2005 de 9h à 19h au CNIT de La Défense
Accès libre et gratuit sur inscription : 01 53 04 22 85