Drogba, Eto’o, Essien, nominés pour le ballon d’or européen 2005
Trois Africains dans le top 50

lundi 31 octobre 2005
L’Ivoirien Didier Drogba, le Camerounais Samuel Eto’o et le Ghanéen Michael Essien sont les trois joueurs africains nominés pour le Ballon d’or européen 2005. C’est le 28 novembre prochain que le magazine France football désignera le lauréat de la 50ème édition du prestigieux trophée. L’un des trois représentants du continent offrira-t-il un second sacre à l’Afrique après celui du grand George Weah en 1995 ?
Voir aussi
- Coupe d’Afrique des Nations 2006 : les résultats du tirage au sort
- Le match France-Costa Rica aura bien lieu
- CAN - Mondial 2006 : les qualifiés de la zone Afrique
- Un vent de folie sportive souffle sur Abidjan

Sport
- Etape 7 Tenkodogo - Fada N’Gourma
- Etape 6 : Schnell encore trop vite
- Tour du Faso 2005
- La razzia Ouedraogo


Pan Afrique
- Mois du ramadan : faut-il le jeûner ou le fêter ?
- Emeutes de Clichy-sous-bois les jeunes accusent la police
- Nouvelles du Front Sud
- Achebe pour la renaissance de la tradition orale africaine

Cameroun
- France/Camair : toujours pas de levée des sanctions
- Dieudonné sort ses quatre vérités à Marc-Olivier Fogiel
- Des partisans de Dieudonné envahissent le plateau de Fogiel
- Le Cameroun n’ira pas à la Coupe du Monde 2006

Côte d’Ivoire
- L’opposition manifeste contre la prolongation du mandat de Gbagbo
- Une semaine en terre d’Eburnie
- L’UA justifie le maintien de Laurent Gbagbo
- L’honneur écorné de « Licorne »

Ghana
- 47% des Ghanéens diplômés vivent à l’étranger
- Intensifier la lutte contre le trafic des enfants
- John Kufuor à Paris
- Michaël Essien arrive à Chelsea

Par Morad Ouasti

Trois Africains en lice pour le Ballon d’or européen 2005. Ils sont 50 prétendants à la plus haute distinction footballistique individuelle mondiale. Parmi eux les 3 étoiles du football continental : l’Ivoirien Didier Drogba, le Camerounais Samuel Eto’o et le Ghanéen Michael Essien. Ils tenteront de succéder à Andreï Chevtchenko : Ballon d’or 2004. Jusqu’ici le seul Africain lauréat reste George Weah, consacré en 1995. C’est à partir de la liste de 50 sélectionnés, fruit d’un vote réalisé au sein de la rédaction de France football, que le jury européen du magazine (une voix pour chacun des 52 pays membres de l’UEFA) fera son choix final et désignera le 50e lauréat, de la 50e édition, le 28 novembre prochain.

Samuel Eto’o, l’un des 16 attaquants de la liste, est peut-être le joueur ayant le plus de cartes en main parmi nos trois stars. Ballon d’or africain 2003 et 2004, il est toutefois confronté à son coéquipier du FC Barcelone (Espagne), le Brésilien Ronaldinho, meilleur joueur Fifa 2005. Didier Drogba, qui a qualifié l’équipe de Côte d’Ivoire pour le Mondial 2006, est champion d’Angleterre 2005 et vainqueur de la Coupe de la Ligue anglaise avec Chelsea FC, la même année. Une blessure lors du dernier championnat l’a cependant fortement diminué et handicapé ses performances. Il entre en compétition avec 6 de ses coéquipiers, dont Michael Essien et la star anglaise Frank Lampard. Michael Essien, champion de France 2005 avec Lyon, meilleur joueur de ligue 1 la même saison et plus gros transfert africain de l’histoire fait partit des 23 milieux de terrain sélectionnés. Mais Essien, non titulaire en Angleterre, n’a pas encore pris ses marques au sein de son nouveau club, et on attend toujours qu’il puisse exprimer tout son potentiel outre Manche.

1995 : l’année Weah

Le seul joueur africain récompensé pour ses performances, il y a déjà 10 ans, demeure le Libérien Georges Weah, il évoluait alors sous le maillot du Milan AC (Italie). Mister George sera la même année, Ballon d’or africain, Meilleur buteur de la Ligue des Champions (Paris Saint-Germain), Vainqueur de la coupe de France, Vainqueur de la coupe de la ligue (France). Rappelons que depuis 1995, le Ballon d’Or France Football récompense le meilleur joueur évoluant dans un championnat européen sans distinction de nationalité. Quatre critères principaux entrent en considération : l’ensemble des performances individuelles et collectives (palmarès) pendant l’année considérée, le talent et le fair-play du joueur, sa carrière et sa personnalité.

Si les trois icônes du football africain ont de sérieux atouts, ils font cependant office de challengers à côté des grands favoris 2005. « Le favori cette année est Ronaldinho », estime le triple Ballon d’or Michel Platini (1983, 1984, 1985). De son côté Andreï Chevtchenko, lauréat 2004, avoue que si Milan avait remporté la Ligue des champions, Paolo Maldini, serait sans l’ombre d’un doute le favori. Les autres gros clients sont Lampard (Chelsea), Gerard (Liverpool) et Thierry Henry (Arsenal). La compétition est très ouverte, alors attendons l’épilogue le 28 novembre prochain.