Meilleur footballeur africain 2005
Adebayor, Chamakh, Drogba, Essien et Eto’o nominés

mardi 8 novembre 2005
Le Camerounais Samuel Eto’o, l’Ivoirien Didier Drogba, le Ghanéen Michael Essien, le Marocain Marouane Chamakh et le Togolais Emmanuel Adebayor sont les cinq nominés pour le titre de meilleur joueur africain 2005. C’est le 9 janvier prochain que la Confédération Africaine de Football désignera le lauréat de la 14ème édition du prestigieux trophée.
Voir aussi
- Drogba, Eto’o, Essien, nominés pour le ballon d’or européen 2005
- Coupe d’Afrique des Nations 2006 : les résultats du tirage au sort
- Le match France-Costa Rica aura bien lieu
- CAN - Mondial 2006 : les qualifiés de la zone Afrique

Sport
- Jérémie Ouedraogo remporte le Faso 2005
- Neuvième étape du Faso : Bousse-Ouahigouya
- Huitième étape du Faso : Fada N’Gourma - Koupéla
- Les handballeuses camerounaises privées de Mondial ?

PUBLICITÉ

Afrique Centrale
- Belgique : occupation d’une église par des sans-papiers
- Nouvelles du Front Sud
- Un journaliste et sa femme assassinés à Kinshasa
- Bujumbura : démantèlement du marché noir des devises

Cameroun
- France/Camair : toujours pas de levée des sanctions
- Dieudonné sort ses quatre vérités à Marc-Olivier Fogiel
- Des partisans de Dieudonné envahissent le plateau de Fogiel
- Le Cameroun n’ira pas à la Coupe du Monde 2006

Côte d’Ivoire
- L’opposition manifeste contre la prolongation du mandat de Gbagbo
- Une semaine en terre d’Eburnie
- L’UA justifie le maintien de Laurent Gbagbo
- L’honneur écorné de « Licorne »

Ghana
- 47% des Ghanéens diplômés vivent à l’étranger
- Intensifier la lutte contre le trafic des enfants
- John Kufuor à Paris
- Michaël Essien arrive à Chelsea

Maroc
- Mohammed VI pour un traitement global du dossier de l’immigration
- J’ai vu tuer Ben Barka
- Télévision et ramadan font bon ménage
- Zaïna, la cavalière de l’Atlas

Togo
- Ouverture des 37e assises de la presse francophone à Lomé
- Le Togo fête les Eperviers
- Les présidentielles au Togo ont fait entre 400 et 500 morts
- Amnesty International dénonce les exactions d’avril dernier au Togo

Par Mourad Ouasti

La Confédération Africaine de Football (CAF) vient de donner le nom des cinq nominés pour le titre de meilleur footballeur africain de l’année. Le Camerounais Samuel Eto’o, l’Ivoirien Didier Drogba, le Ghanéen Michael Essien, le Marocain Marouane Chamakh et le Togolais Emmanuel Adebayor sont les cinq joueurs en lice pour le sacre individuel continental. C’est à partir du vote de l’entraîneur de chaque équipe nationale africaine (53 fédérations nationales) que le jury fera son choix et désignera le lauréat de la 14ème édition.

Drogba, Eto’o et Essien ont tous trois été sélectionnés parmi les cinquante meilleurs joueurs évoluant en Europe pour se disputer le Ballon d’Or France Football. Mais seul le Ghanéen a brillé aussi bien en club qu’en sélection, les deux stars camerounaise et ivoirienne ayant connu des fortunes diverses.

Deux vieux adversaires

Déjà opposés l’un à l’autre en 2003 et 2004, Samuel Eto’o et Didier Drogba sont une nouvelle fois les grands favoris pour le sacre. Samuel Eto’o, détenteur du titre 2003 et 2004, a échoué en octobre dernier dans l’une des missions qui lui était confiée cette année : emmener le Cameroun en Allemagne. Il est toutefois l’un des meilleurs attaquants européens et a largement contribué à la victoire du FC Barcelone dans le championnat d’Espagne 2004/2005. Auteur de 24 buts en 37 matchs, ce n’est qu’à la dernière journée que l’Argentin Diego Forlan lui a ravi le titre de Pitchitchi, le meilleur buteur de la Liga (première division espagnole) inscrivant 25 buts avec un match de plus en championnat.

Avec une blessure au compteur et 10 buts inscrits en 26 rencontres de Premier League, la saison passée, le puissant Ivoirien Didier Drogba n’a pas autant pesé dans le sacre national de Chelsea (Angleterre). Il a néanmoins été décisif dans la qualification des Eléphants pour la Coupe du monde 2006, terminant à la deuxième place des meilleurs buteurs des éliminatoires avec 9 buts. Il a même rendu Eto’o transparent, lors du match décisif de qualification contre le Cameroun, le 4 septembre dernier, à Abidjan, inscrivant deux buts dont un magnifique coup franc.

Un concurrent sérieux et deux challengers

Entouré de quatre attaquants, Michael Essien, qui se retrouve cette année dans le même club que Didier Drogba, est le seul milieu de terrain sélectionné pour disputer le titre de meilleur joueur africain. Doté d’un physique hors pair, il est l’auteur d’une remarquable saison 2004/2005, avec l’Olympique Lyonnais (France), et a été élu meilleur joueur de ligue 1 par ses pairs. Troisième du championnat du monde des moins 17ans en 1999 et vice champion du monde des moins de 20 ans en 2001, avec une génération de footballeurs exceptionnelle, il a lui aussi largement contribué à la qualification des Black Star ghanéens à leur première Coupe du monde, en 2006, en Allemagne.

Tout comme Emmanuel Sheyi Adebayor (A.S Monaco), qui a qualifié le Togo pour le premier Mondial de son histoire en trouvant le chemin des filets à dix reprises et en terminant meilleur buteur des éliminatoires devant... Didier Drogba. La saison passée, il n’a néanmoins marqué que 9 buts en 34 rencontre de Ligue 1, dont un grand nombre comme remplaçant. Marouane Chamakh a fait à peine mieux avec Bordeaux (France), inscrivant 10 buts en 33 matchs de championnat en 2004/2005, et il n’est pas rare cette saison de le voir entrer en cours de rencontre pour remplacer Lilian Laslandes, de 13 ans son aîné. En sélection, il aurait pu être le Petit Prince du Royaume du Maroc si ce n’avait été la présence de la Tunisie sur sa route. En 2004, lorsque les Lions de l’Atlas ont été battus en finale de la Can, à Tunis, et en octobre dernier, lorsque devant leur public les Aigles de Carthage ont barré la route de leurs cousins vers le Mondial 2006.

Le 19 novembre, à Rabat (Maroc), la liste des cinq joueurs passera à trois, avant l’élection le 9 janvier 2006, à Abuja (Nigeria), du meilleur joueur africain. Dix jours plus tard, du 20 janvier au 10 février, tous risquent de se retrouver à la Can, en Egypte, pour confirmer ou infirmer ce classement sur le terrain.